Les accidents domestiques ne sont pas plus probables dans les zones défavorisées

Les accidents domestiques ne sont pas plus probables dans les zones défavorisées

Editor — En 1995, j’ai examiné les données de santé de routine à Dumfries et à Galloway, en Écosse, et j’ai identifié les populations défavorisées et aisées de la région (résidents des districts de dénombrement du recensement) https://sildenafilfr.com. Les analyses ont analysé 274 épisodes hospitaliers en 1992. J’ai comparé les groupes défavorisés et les groupes aisés en utilisant des taux d’admission standardisés, le taux d’admission standardisé pour l’ensemble de Dumfries et Galloway étant de 100. A un taux plus élevé d’admissions pour les accidents domestiques (tous âges confondus) a été constaté chez les résidents des districts de dénombrement défavorisés. Cependant, ceci n’a pas atteint la signification statistique — le rapport d’admission standardisé dans le groupe défavorisé était de 129 (95 % intervalle de confiance 105.6 à 152.9) comparé à 96 (86.2 à 105.9) dans le groupe aisé. (tel qu’utilisé par Lyons et al.) il peut être préférable d’utiliser des districts de dénombrement pour sous-groupes de populations dans ces études parce que les districts de dénombrement sont plus susceptibles de contenir des populations plus homogènes en termes de privation socioéconomique. Le risque de suicide chez les utilisatrices de bloqueurs des canaux calciques: étude cas-témoin nichée basée sur la population

Contact Us

PEDIASLEEP
125 North Main Street
Suite 500-234
Blacksburg, VA 24060

Toll-Free: 1-800-269-8262